CLUB PHOTO MJC RODEZ

«Une photo doit avant tout être personnelle . On ne peut pas imposer de limites à la photographie. Chacun est libre de sa propre interprétation. C’est un moyen d’expression formidable . »

Jean CAZELLES « Dérives argentiques »

 

Faisant suite à l’exposition « Dérives argentiques » située au Brossy, 8 rue neuve à Rodez, c’est autour du causerie-rencontre animée par Jean CAZELLES que quelques membres du club photo se sont retrouvés

Son premier appareil photographique, un jouet, il le gagnera dans une pochette surprise avec lequel il photographiera ses parents. C’est avec une certaine émotion qu’il nous parlera de sa maman.

Ce jouet, qu’il laissera tomber par terre, le conduira à vivre sa première expérience avec l’ombre et la lumière.

Son parcours, il le commencera dans l’univers où il vit, à Viviez, non loin de chez lui, derrière la voie ferrée, tiraillé par ses émotions et nourri par les images publicitaires, d’images imprimées et diverses documentations.

L’artiste nous confiera qu’aujourd’hui, son travail se rapproche de plus en plus de celui du gravage ou du peintre. D’ailleurs, tout au long de l’heure que nous partagerons avec lui, il parlera d’images et non de photographie.

Il nous détaillera son parcours et quelques anecdotes en nous présentant ses ainés, des photographes américains et d’autres qui ont compté pour lui et qui l’ont influencé.

Cette rencontre, intéressante mais plus que tout agréable, se terminera autour de questions posées à l’artiste.

 

 

Posted in Actualités and Numérique - Mercredi by photoclub on juillet 14th, 2015 at 13 h 06 min.

Add a comment

Previous Post:   Next Post:

Comments are closed.